Sur Arte, mardi 2 octobre à 22 20

Le temps c'est de l'argent, produit par Yuzu Productions

Du Japon aux États-Unis, ce documentaire captivant montre comment le temps, devenu une marchandise, nous échappe de plus en plus. Le film réunit des spécialistes expliquent les liens entre histoire du temps, capitalisme et mondialisation, et des anonymes qui luttent contre les "voleurs de temps".

 

Au début du XXe siècle, le monde se synchronise. Alors qu'avant la révolution industrielle chaque ville avait son propre rythme, l'Observatoire de Paris crée le "temps universel" en 1912. Grâce à six antennes qui descendent depuis le troisième étage de la tour Eiffel et se déploient sur toute la longueur du Champ-de-Mars, Paris donne le signal horaire international. Dans les usines, chaque minute est désormais comptée. Un siècle plus tard, aux États-Unis, des ouvriers de l'industrie du poulet se voient refuser le droit d'aller aux toilettes pour éviter toute perte de temps. Au Japon, pays du karoshi – la mort par surmenage –, la pression à "travailler plus" qu'exerce la société a des effets dramatiques : chaque année, plus de 10 000 Japonais succomberaient au burn out. Des initiatives émergent pour lutter contre ce mal du siècle. Alors qu'en France la loi Mathys permet depuis 2014 aux parents d'enfants gravement malades de bénéficier de dons de jours de repos, en Allemagne, une association de consommateurs se bat contre les nouveaux maîtres du temps que sont devenus les réseaux sociaux.

 

Trailer ici